Isobel's Lair

Pourquoi je me suis barée de Facebook ?

Ca faisait un sacré moment que je réflechissais à l'avenir que j'allais consacrer à mon profil Facebook. De la demi-mesure à l'effacement complet, mon cœur balançait et cette hésitation durait depuis un sacré moment !

en fait c'est pas très compliqué : A chacun de mes passages sur la version Web de ce service, ce qui avait lieu dans la tranquillité relative d'une VM faisant tourner un linux live sans persistance j'avais l'envie systématique de ne plus avoir de présence sur Facebook.

La raison la plus évidente est facile à appréhender : Facebook rend con.
Je pensais améliorer le rapport signal/bruit en acceptant uniquement les demandes d'ajout de personnes que je connais dans la vraie vie, avec quelques dérogations pour quelques gens que j'estime vraiment chouettes et que j'ai toujours bien senti... 
Force est de constater qu'hormis certaines exceptions, ce qui est écrit sur ce site semble être systématiquement un extrait de ce qu'il ya :

- Le plus anecdotique dans la vie de quelqu'un,
- Le plus navrant,
- Le plus de ces deux trucs en même temps.

Le pire : Je me suis aussi rendu compte par l'exaspération occasionnée par chaque visite, je faisais rarement mieux moi-même. Et c'est là que j'ai compris pourquoi à chaque fois que je revoyais des potes dont les posts m'auraient fait soupirer plus tôt, je reprenais foi en eux.

Le nivellement par les tréfonds du plus bas et la standardisation à l'extrême semble faire de chaque profil Facebook, le smoothie des chiottes d'une vie.
Et même si j'ai pas non plus comme aspiration d'être une princesse dans le château de Barbie™, je n'ai pas spécialement envie de résider dans une porcherie.

Certaines personnes m'ont dit que c'était une décision assez dramatique de ne pas souhaiter conserver une réelle présence sur FB. Sans étonnement il s'agit des gens qui n'appellent jamais et ne cherchent pas non plus à se rendre chez moi, malgré de nombreuses portes laissées ouvertes et de nombreuses propositions. Et plus les protestations sont grandes face à cette décision (oui, un MP disait que j'étais folle d'en partir !) plus la personne semble concernée par ce dernier constat.

Donc je suis ravie de dire : Bienvenue ici pour mes nouvelles indirectes limitées à mes activités et quelques petits blablas, pour le reste vous connaissez mon numéro, au bout y'a l'apéro.

Quant aux autres c'est pas un drame non plus car je m'en fous de maintenir quoi que ce soit avec des gens qui n'échangent rien ou s'en limitent aux banalités.
Pour les autres, je suis très facilement joignable par de très nombreux autres moyens.

Il y a aussi une autre réalité : Je ne suis pas dans l'hyper communication. Mes amis les plus proches le savent, je communique rarement mais je souhaite toujours maintenir un lien de qualité où la sincérité tient une place centrale.
Du coup vu que je suis adepte du "peu mais bien" je me sens pas à l'aise sur ce site où il faut témoigner de son affection à ses "amis" en permanence, envoyer des marques sur leurs trucs...

Un peu comme des chattes en rut sur des lampadaires.

Il y a aussi toutes les raisons ayant trait aux problèmes d'éthique et de vie privée liés à ce site. Si vous considérez encore que Facebook est bienfaisant en vous accueillant gratuitement dans sa grande et généreuse mansuétude, Duck Duck Go pourra vous aider à vous renseigner sur le contraire.
J'ai bien conscience qu'à notre époque les parts de vie que l'on partage en ligne sont retenues et redistribuées de diverses manières... Je répondrai à ceux qui allaient argumenter par les marques de mes téléphones ou d'un de mes nombreux ordinateurs (les autres tournant sous Linux) puis ma présence sur Twitter : J'ai pris la voie du milieu en toute conscience, et c'est pas non plus parce-que j'ai un système immunitaire que je me roulerais à poil dans les égouts.

Y'a une raison encore plus personnelle à cette décision : J'abhorre à l'extrême la manière dont sont repris les concepts d'amitié et d'appréciation sur Facebook. 
À notre époque où les relations interpersonnelles sont découragées ou encouragées dans l'auto-remplissage masturbatoire imposant d'être vécues dans le plus grand détachement possible en s'envoyant à distance quelques gribouillages nommés smileys ou stickers car écrire des phrases à l'autre semble être un effort dont l'énergie devrait être dévouée à d'autres choses autrement plus importantes... Cette même époque où pour beaucoup de gens de ma génération passer un coup de fil ou rendre la balle dans un échange en face à face semble être une épreuve insurmontable... Facebook enfonce le dernier clou dans le cercueil entourant ce constat.

C'est aussi en constatant le temps que j'ai perdu sur des babioles communicantes que j'ai pris cette décision.

Voilà, si d'actuels membres de FB bien offusqués de se départ s'offusqueraient de ce post, ils disposent de toute la latitude dont ils auraient besoin pour faire un post sur leur wall.

Vous pouvez aussi droper un li... Commentaire à ce post en respectant les majuscules du captcha, le discuter dans votre communauté AOL préférée ou le recopier sur un BBS sans le modifier tout en citant la source.

Bisous,
Iso qui like pas forcément tout.

30 Mai 2018 20:02
Je trouve ta décision super mature.
Au plaisir de te lire sur ce blog, et de te revoir bientôt.
J'ai pas beaucoup l'occasion de t'envoyer des pigeons voyageurs mais c'est toujours agréable de te croiser dans la vraie vie, comme sur internet !

Bises !

Isobel
30 Mai 2018 20:04
@Lau :

Repasse avec plaisir !
Et puis tu le sais bien, n'hésite pas à me solliciter quand je passe dans le Nord ;)

Merly Black
30 Mai 2018 20:16
Hop, je mets ton blog dans mes favoris.
Et à bientôt, IRL ou ailleurs !
Des bisous :*

Isobel
30 Mai 2018 20:18
Hey merci bien Toi ! <3
On se croise avec grand plaisir comme à chaque fois. Je te tiens au courant à ce sujet ;)

n_Arno
31 Mai 2018 07:34
Pleins de bises Iso et bienvenue en dehors de la matrice! J'ai toujours refusé d'être sur Facebook et honnêtement, quand on voit les relations qui s'étiolent et les événements auxquels on est pas invité, on se dit que c'est sans doute pas plus mal de perdre les gens dont c'est le seul moyen de communication.

Au plaisir de te croiser irl ou via dm twitter / sms!

Seb
31 Mai 2018 08:04
Disons que je fait le même constat mais par le fait de devoir "assumer" une position média je dois avoir un profil pour check, publier etc... et de temps en temps pour la famille lointaine rajouter un truc perso mais ce qui est rare... Bref Internet c'étais bien surtout au début :D

Bjorn
31 Mai 2018 10:40
Dans la mesure ou les rares fois ou j'ai envisagé de créer un compte Facebeuk c'était pour stalker des gens, je n'ai jamais franchi le pas. :]
Un blog c'est cool. So 00's. J'en veux un.

Isobel
31 Mai 2018 19:14
@Bjorn Mais ouais c'est un bon plan, un petit hébergement perso et ce qui va bien derrière et hop ! Un vrai espace vraiment personnel. Ce que tu le fais le mérite en plus ;)

nonortograf
31 Mai 2018 23:13
j'ai vu ce post passer que la river shaarli et juste bravo !

Par contre, t'as une fôte dans ton titre: "barrée" avec 2 r. À moins que tu sois partie dans un bar peut-être ?

Isobel
1 Juin 2018 00:17
@Nonortographe Merci pour cette juste remarque ! Il m'arrive effectivement de me barrer dans des bars d'où la confusion. Je vais corriger ça de suite, et me fustiger vu que l'eau retaugrafe fait partie de mes tords boyaux préférés !

Shaarli, faut que je me renseigne plus dessus en passant. Une très bonne amie dont l'endroit porte le nom d'une excellente mais défunte chaîne de TV m'en a parlé. (Est-ce toi ?)

Ajouter un commentaire

Nom/Pseudo :

*

Email :

Site web :

Commentaire :

*

Vérification:


*